Mon plafond reste ton plancher (part. 1)

bois, contreplaqué, train électrique HO
9000 x 3625 x 200 cm
2020

En arrivant dans la chapelle, Mon plafond reste ton plancher (partie 1) nous accueille par sa forêt de tasseaux supportant un circuit de train électrique miniature a presque deux mètres de hauteur. Seul notre déplacement dans l’espace d’exposition peut permettre d’appréhender un tant soit peu le tracé. Dessiné par des courbes et contre-courbes se croisant par endroits, il est une évocation des décors peints en trompe-l’œil au plafond de la cathédrale Saint-Alain (Lavaur). Une locomotive de fret SNCF ne nous apparaît que par instants fugaces et signale sa présence par le bruit de son roulement sur les rails.

Ce petit train touristique explore la chapelle à un niveau de regard que nous ne pouvons avoir. De là, il n’y a qu’un pas à la question du travelling de cinéma, qui n’est nul autre qu’un wagon sur des rails… Un pas que l’artiste n’hésite pas à franchir en posant une caméra sur ce train. Le résultat vidéo de cette déambulation particulière dans l’espace est projeté dans la chapelle latérale de gauche après la structure.